Rachat de crédit : quelles garanties pour augmenter ses chances

Rachat de crédit : quelles garanties pour augmenter ses chances
Rachat de crédit : quelles garanties pour augmenter ses chances

Vous souhaitez souscrire à un rachat de crédits, mais vous avez peur que votre dossier soit refusé ? Voici quelques astuces qui vous permettront d’augmenter vos chances de contracter un regroupement de crédits et d’alléger vos mensualités pour plus de solvabilité.

La caution bancaire et le taux d’endettement

Si vous souhaitez obtenir un rachat de crédit immobilier, sachez que fournir une caution bancaire rassure les banques spécialisées. En mettant en garantie un bien immobilier ou trouvant une personne solvable qui se porte garant de votre dette, vous aurez plus de chances de vous faire accorder un regroupement de crédits.

Ce point est l’un des critères cruciaux qui cause le refus ou l’acceptation d’un dossier de regroupement de prêts. En effet, les établissements et banques prêteurs vous accorderont leur confiance si vous n’avez pas encore dépassé le taux d’endettement autorisé (consultez l’article). Alors, avant de franchir ce seuil, pensez à préserver votre situation financière si vous vous trouvez en difficulté pour rembourser vos prêts en cours. Pour effectuer une estimation rapide de votre taux d’endettement, vous pouvez vous servir de l’outil de simulation en ligne qui le plus souvent est totalement gratuit.

Un dossier bien monté

Pour que l’emprunteur puisse espérer diminuer ses mensualités grâce au rachat de crédits, il est important que sa demande soit montée en bonne-et-du-forme. Pour se faire, il lui est suggéré de solliciter l’aide d’un courtier expert dans la restructuration et la renégociation des prêts. Il se chargera de peaufiner votre demande pour qu’elle soit présentée de la meilleure manière possible, tout en diminuant les risques de refus. En plus de cela, il vous expliquera l’avantage de prendre une hypothèque sur un bien immobilier en fonction de votre situation afin de rassurer les banques. En tant que conseiller, il vous expliquera également les limites et les conséquences de ce genre d’engagement afin que vous donniez votre accord en toute connaissance de cause. N’oubliez pas de vérifier que le montant de ses honoraires soient inscrits dans le mandat de recherche de capitaux afin d’éviter tout litige.